CrediMed

Une solution de crédits face au surendettement.

Vous souhaitez obtenir de meilleures conditions pour vos prêts en cours ? Vous pouvez renégocier vos crédits avec un expert en matière de rachat de prêts. L’idée c’est de vous aider à simplifier votre gestion en vous permettant de régler l’ensemble de vos prêts en une seule mensualité moins élevée. Il est important de comprendre qu’un regroupement de prêts vous permettra de diminuer vos mensualités, en retour, il génèrera également une augmentation de la durée du prêt. Le coût global de votre crédit sera donc en fin de compte plus cher. Ce genre de projet vise plutôt des gens qui sont en situation de surendettement et pour qui il est urgent de changer les choses quitte à ce qu’ils en paient les conséquences.

Vous avez besoin d’argent pour faire de nouveaux projets, pensez au rachat de crédits!

En faisant un regroupement de prêts, il vous est possible de faire une demande de somme d’argent en plus du rachat de vos prêts. Grâce à cet argent, vous pourrez également faire un voyage ou aussi conserver une épargne disponible en cas de coup dur.

Les frais liés à un rachat de prêts :

Qui dit signature d’un rachat de prêts, dit frais à régler! On retrouve :

  • Ce qu’on appelle des frais de dossier pour l’ouverture du nouveau prêt.
  • Les indemnités de remboursement anticipé pour les emprunts d’origine.
  • Une taxe sera à payer au titre de la publicité foncière si vous donnez en garantie un bien immobilier.
  • L’assurance pour votre crédit.
  • Une convention d’honoraires de l’intermédiaire bancaire.

 

A partir de quand doit-on payer un courtier ?

Pour qu’un courtier puisse présenter votre dossier à des banques spécialisées , vous devrez signer un mandat de recherche de capitaux.Celui-ci mentionnera les tarifs de l’expert que vous aurez mandaté. En général, les frais peuvent être inclus dans le nouveau prêt afin que vous n’ayez pas de frais supplémentaires à régler. Il est important de bien se rendre compte que la signature d’un contrat avec un courtier ne vous force pas à rétribuer votre mandataire si vous ne signez pas l’offre de crédit proposée. Il est à noter que la loi et en particulier l’article L321-2 du Code de la Consommation précise que le courtier ne doit pas toucher sa rémunération avant l’obtention du nouveau prêt. En cela, bien que le mandataire ait perdu des heures en analysant votre situation… cela ne permet pas pour le courtier d’exiger un quelconque paiement. Par ailleurs il n’est pas obligatoire de donner un chèque à votre courtier lors de la signature du mandat de recherche de capitaux même si ce dernier vous dit qu’il ne l’encaissera qu’après l’obtention du crédit.

Découvrez le site « CreditMed«