Le petit poucet du crédit

Vous êtes surendettés ? Pensez à racheter vos prêts.

Vous vous sentez au bord du surendettement ? Vous pouvez renégocier vos prêts auprès d’une banque spécialisée en rachat de prêts. Le but de cette démarche c’est de vous aider à retrouver un taux d’endettement raisonnable. Vous devez comprendre qu’un rachat de crédits vous permettra de diminuer vos mensualités, en retour, il génèrera également une augmentation de la durée du prêt. Le coût global de votre crédit sera donc en fin de compte plus élevé. Le regroupement de prêts vise plutôt des emprunteurs qui sont en situation de surendettement et pour qui il est essentiel de trouver une solution rapidementmême si ils doivent en payer le prix.

Retrouvez des liquidités via un rachat de crédits.

En faisant un regroupement de prêts, vous avez l’opportunité de réclamer une somme d’argent vous pourrez ainsi effectuer des travaux. Grâce à cet argent, vous pourrez également faire un voyage ou aussi vous créer une épargne sécurisante.

Retrouvez la liste des frais inhérents à un regroupement de prêts.

Lorsque vous faites un rachat de crédits un certain nombres d’éléments vont être à régler. Il existe ainsi :

  • Ce qu’on appelle des frais de dossier que vous parviendrez peut-être à négocier.
  • Les indemnités de remboursement anticipé pour les emprunts d’origine.
  • Si vous donnez une garantie hypothécaire, vous devrez régler une taxe de publicité foncière.
  • L’assurance pour votre crédit.

 

Quand s’engage-t-on à régler les frais d’un courtier ?

Afin de permettre à un intermédiaire IOB de faire des démarches à votre place pour vous aider à trouver une offre de rachat de crédits, il est obligatoire de signer un mandat de recherche de capitaux.Celui-ci mentionnera les tarifs de l’expert que vous aurez mandaté. Le plus souvent, ces frais peuvent être intégrés dans le crédit. Il est absolument essentiel de savoir que la signature d’un contrat avec un courtier ne vous oblige pas à honorer le paiement du courtier si vous ne signez pas l’offre de crédit proposée. Il est à noter que la loi et en particulier l’article L321-2 du Code de la Consommation précise que le courtier ne doit pas être payé avant l’obtention effective du crédit. Ainsi, même si le courtier a perdu du temps en analysant votre situation… cela ne permet pas pour le courtier d’exiger un quelconque paiement. Par ailleurs il n’est pas obligatoire de fournir un chèque à votre courtier en amont de la signature de l’offre de prêts même si ce dernier vous dit qu’il ne l’encaissera qu’après l’obtention du crédit. Assurez-vous enfin que votre courtier a ce qu’on appelle une inscription ORIAS.

Découvrez le site “Le petit poucet du crédit